L'ARCOPAL (pub)

L'Arcopal, disait ma mère, c'est la porcelaine du pauvre
Des plats, des assiettes, des soucoupes,
Des tasses ornées de fleurettes mauves,
Les bons-cadeaux, tu les découpes,

À carrefour, à Casino, dans les stations-service
Il y a plusieurs motifs, c'est la loterie des plantes,
Marguerite-œillet, Liseron myosotis
La collection est épatante.

C'est bien l'Arcopal, c'est gratuit, c'est solide,
Pas vraiment transparent, mais plutôt translucide,
C'est le fils naturel du verre et d'on ne sait quoi
Une vaisselle bâtarde pour manger des petits pois.
Ou des poissons panés
Ou des blancs de poulet
Ou un bon cassoulet
Mais pas du foie gras frais.

Sachons rester humbles. L'Arcopal, c'est une leçon,
Pour toi, pour moi, pour nous, les filles, comme les garçons,
C'est le message de l'Arcopal : HALTE à la consommation
Une philosophie d'égouttoir, qui vous donnera le grand frisson.

L'Arcopal c'est……………. La classe
L'Arcopal c'est……………. Le style
L'Arcopal c'est……………. Le strass
Cousin du formica, du tergal, du Vinyle.
Pense Arcopal et, tu verras, t'auras la vie facile.

C'est bien l'Arcopal, comme c'est moche, ça s'vole pas
On n'en fait plus d'accord, mais aux brocantes y'en a
Si j'ai l'air nostalgique, c'est un effet pervers,
Ma passion a des limites, je bois le vin au verre,
Mais pour les petits pois, les blancs de poulet
Le cassoulet ou les poissons panés
Je n'ai qu'une pensée :
ARCOPAL, mon bien aimé.